Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Chat-fou liséré

Noturus insignis
Margined madtom

Fiche descriptive


Rang S : S1
Rang G : G5
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

Le chat-fou liséré est un petit poisson d'environ 10 cm appartenant à la même famille que les barbottes. Comme tous les autres membres de sa famille, il a quatre paires de barbillons au bout du museau. Son corps est allongé et varie habituellement du gris au jaune, bien que l'extrémité des nageoires caudales, pectorales et dorsales ont généralement une bande foncée.

Le chat-fou liséré est présent dans quelques États des États-Unis le long de la côte Atlantique et dans seulement deux provinces canadiennes. Au Québec, l'espèce a été capturée pour la première fois en 1971, dans un cours d'eau reliant le lac à la Loutre et le lac la Pêche, dans le parc de la Gatineau. Depuis, très peu de spécimens ont été notés. Entre 1982 et 1984, une recherche active dirigée spécifiquement vers l'espèce dans le secteur des premières captures a permis de recenser cinq chats-fous lisérés. En 1999, trois spécimens auraient également été capturés dans la rivière Gatineau, correspondant à un deuxième site. En Ontario, l'espèce n'aurait été trouvée qu'à deux endroits, dont la rivière Fall lors de sa découverte en 1976. La présence de ces populations dans le bassin hydrographique de la rivière des Outaouais, distantes de quelques 200 km au nord de leurs voisines américaines, permet d'avancer deux explications. Ce poisson pourrait avoir été introduit par des pêcheurs américains qui l'utilisent comme poisson-appât, ou il s'agit de populations reliques ayant migré jusque là à l'époque postglaciaire. La présence de populations viables de chats-fous lisérés au Canada reste donc à être confirmée.

Ce poisson vit sur le fond des lacs et des rivières et exige des eaux claires et rapides qui s'écoulent sur un fond de graviers grossiers, de blocs ou de mœllons. Il ne tolérerait aucune perturbation, même mineure, de son habitat. Au Québec, on croit que le nombre croissant de barrages de castors dans les cours d'eau du parc de la Gatineau a entraîné une baisse du niveau de l'eau et l'envasement du lit rocheux. En plus de détériorer l'habitat, ceci aurait eu pour conséquences de créer des obstacles infranchissables et de substantiellement réduire l'écoulement, et par conséquent l'oxygénation, dont dépend l'espèce.

La présence du chat-fou liséré fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Documentation complémentaire :

COAD, B. W. 1986. The Margined Madtom (Noturus insignis) in Canada. Trail and landscape 20(3): 102-108.

PHELPS. A. and A. FRANCIS. 2000. Updated COSEWIC Status Report on Margined Madtom Noturus insignis. Report submitted to the Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada. 20 p.

Site Internet : Espèces à risque en Ontario

Carte du Québec :

COAD, B. W. 1986. The Margined Madtom (Noturus insignis) in Canada. Trail and landscape 20(3): 102-108.

PARISEAU, R. et H. FOURNIER. Poissons capturés au rapide Farmers, premier rapide de la rivière Gatineau en amont de sa confluence avec la rivière des Outaouais, au printemps 1999. En préparation.

Carte de l'Amérique du Nord : LEE, D. S, C. R. GILBERT, C. H. HOCUTT, R. E. JENKINS, D. E. McALLISTER and J. R. STAUFFER, Jr. 1980. Atlas of North American Freshwater Fishes. North Carolina State Museum of Natural History. 867 p.

Chat-fou liséré
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2001-08-17
 

Portail du gouvernement du Québec