Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Chevalier de rivière

Moxostoma carinatum
River redhorse

Fiche descriptive


Rang S : S2S3
Rang G : G4
Statut au Québec : vulnérable, octobre 2009

Le chevalier de rivière est un poisson de la famille des Catostomidés, soit la même que le chevalier cuivré (Moxostoma hubbsi). Le chevalier adulte mesure entre 30 et 60 cm de longueur et peut peser jusqu'à 4 kg. C’est un poisson de grande taille; le chevalier adulte peut mesurer de 50 à 70 cm de long. Il pèse en moyenne 2,5 kg. Son corps varie généralement du brun au vert olive avec quelques reflets bronzés. Les nageoires dorsale, anale et caudale sont, quant à elles, rouges.

Le chevalier de rivière est présent dans tout le centre et l’est du réseau hydrographique du Mississippi ainsi que dans le golfe du Mexique, plus précisément dans les États de la Floride et de la Louisiane. C’est un poisson rare au Canada. Des populations ne sont aujourd'hui présentes que dans quelques réseaux fluviaux de l'est de l'Ontario et du sud-ouest du Québec. L'espèce atteint le nord-est de son aire de répartition au Québec et ses populations sont géographiquement séparées des populations américaines. Dans la province, cette espèce a été signalée là où l'intervention humaine est forte. Deux populations bien distinctes sont connues, soit dans la rivière des Outaouais, principalement entre Hull et Carillon, et, avec des effectifs encore plus restreints, dans la rivière Richelieu, en aval de Chambly. Quelques captures récentes de chevaliers de rivière ont également été effectuées dans les rivières Yamaska, Noire et Saint-François ainsi que dans le fleuve Saint-Laurent.

Le chevalier de rivière est associé aux eaux profondes de rivières de dimension moyenne et dont la température estivale dépasse 20 °C. Il fraie dans les secteurs d'eaux vives sur des fonds de roche calcaire libres d'envasement. Le chevalier de rivière a une grande longévité. Celui-ci vit environ 20 ans. L’âge maximal observé est de 28 ans. Il atteint la maturité sexuelle vers l’âge de 10 ans. La période de reproduction pour les populations canadiennes de chevalier de rivière se déroule de la fin du mois de mai, voire début de juin, jusqu’à la fin juin. Il se nourrit d'organismes benthiques qu'il localise visuellement et aspire sur le fond, tels que des petits mollusques, des crustacés, des larves d'insectes et parfois des écrevisses.

Selon les biologistes, le déclin des populations de chevalier de rivière présentes au Québec est attribuable à la dégradation de l'habitat causée par les activités agricoles et industrielles. Ces activités entraînent l’envasement des cours d’eau ainsi qu’une augmentation de la sédimentation. La pollution ainsi que la fragmentation de l'habitat causées par les barrages seraient également des facteurs responsables du déclin des populations.

La présence du chevalier de rivière fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Un rapport sur la situation publié en 1998 résume l'information connue sur l'espèce. Le chevalier de rivière pourra profiter de la passe migratoire qui a été construite au barrage de Saint-Ours (rivière Richelieu). De plus, la pêche à toutes les espèces de chevaliers est interdite dans les eaux de la Montérégie.

Documentation complémentaire :

COSEPAC. 2006. Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Chevalier de rivière (Moxostoma carinatum) au Canada – Mise à jour. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. 36 pages.

Rapport sur la situation du chevalier de rivière (Moxostoma carinatum) au Québec. (Format PDF, 139 Ko)

Chevalier de rivière
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : août 2010
 

Portail du gouvernement du Québec