Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Esturgeon jaune

Acipenser fulvescens
Lake sturgeon

Fiche descriptive


Rang S : S3
Rang G : G3G4
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

L'esturgeon jaune est principalement un poisson d'eau douce, bien qu'il se trouve dans les eaux saumâtres du fleuve Saint-Laurent. Comme chez tous les esturgeons, il a un long museau et une bouche ventrale précédée de quatre barbillons. Son squelette est cartilagineux et sa peau ne possède pas de véritables écailles. L'esturgeon adulte peut mesurer plus de un mètre et peser entre 5 et 35 kg.

Cette espèce est présente dans les lacs et les grandes rivières de l'ouest du Québec, de la baie James au nord, jusqu'à la limite des eaux saumâtres du fleuve Saint-Laurent, notamment dans le secteur de Montmagny. Actuellement, on croit que l'espèce est en situation précaire dans le fleuve Saint-Laurent : elle n'est abondante que dans quelques sites très localisés et accuse un déficit dans le recrutement. La population du lac Saint-François, à l'ouest de Montréal, a été décimée à la suite de la perte d'habitats de fraie et de l'isolement de l'espèce consécutifs à l'érection de barrages ainsi qu'à l'exploitation passée par la pêche commerciale. La population du lac des Deux Montagnes, décimée au début des années 1950, est en restauration. La population de la section du couloir fluvial comprise entre le lac Saint-Louis et le lac Saint-Pierre est caractérisée par un haut taux de mortalité attribué à l'exploitation commerciale et à une mortalité naturelle élevée qui pourrait être reliée à la forte pollution des eaux dans ce secteur. Les sites de fraie sont rares et de piètre qualité. Quant aux populations qui occupent le nord du Québec, il existe actuellement très peu d'information pour nous permettre d'en évaluer la situation.

Dans son aire de répartition nord-américaine, on observe des effondrements de pêcheries causés par la surexploitation et la dégradation de l'habitat. Au Québec, les effectifs de l'esturgeon jaune, recherché pour son caviar et pour sa chair, sont à la baisse. Son habitat de reproduction a été réduit. Sa maturité sexuelle tardive (15-25 ans), son cycle de reproduction (un intervalle entre deux fraies variant de un an à quatre ans pour les mâles, vraisemblablement plus long pour les femelles) et son comportement grégaire le rend vulnérable à l'exploitation et au braconnage. Les facteurs naturels comme la maladie, la prédation et la compétition ne semblent cependant pas affecter de façon très significative l'espèce.

La présence de l'esturgeon jaune fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Un rapport sur la situation publié en 1999 résume l'information connue sur l'espèce.

Documentation complémentaire :

MOISAN, M. et H. LAFLAMME. 1999. Rapport sur la situation de l'esturgeon jaune (Acipenser fulvescens) au Québec. Faune et Parcs Québec, Direction de la faune et des habitats, Québec. 68 p.

Carte du Québec : MOISAN, M. et H. LAFLAMME. 1999. Rapport sur la situation de l'esturgeon jaune (Acipenser fulvescens) au Québec. Faune et Parcs Québec, Direction de la faune et des habitats, Québec. 68 p.

Carte de l'Amérique du Nord : SCOTT, W. B. et E. J. CROSSMAN. 1974. Poissons d'eau douce du Canada. Ministère de l'Environnement, Service des pêches et des sciences de la mer. Bulletin 184. 1026 p.

Esturgeon jaune
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2001-08-17
 

Portail du gouvernement du Québec