Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Salamandre à quatre orteils

Hemidactylium scutatum
Four-toed salamander

Fiche descriptive


Rang S : S2
Rang G : G5
Statut au Québec : susceptible d'être désignée espèce menacée ou vulnérable

La salamandre à quatre orteils est un amphibien sans poumons qui fait partie de la famille des Pléthodontidés. Elle se distingue par ses pattes arrière qui n’ont que quatre orteils au lieu de cinq, ainsi que par son ventre blanc parsemé de points noirs. Chez cette espèce, le dos est rougeâtre ou brunâtre alors que les flancs sont grisâtres. La forte constriction à la base de la queue et la proéminence des yeux permettent également de reconnaître la salamandre à quatre orteils. Elle ne mesure pas plus de 10 cm. Contrairement aux autres salamandres, elle peut elle-même détacher sa queue lorsqu’elle subit un important stress.

La salamandre à quatre orteils est présente dans l’est de l’Amérique du Nord. On l’observe au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse ainsi que dans certains États américains. Au Québec, l’espèce a été observée à Covey Hill, au mont Saint-Grégoire et dans une tourbière à l’ouest de la rivière Richelieu dans la région de la Montérégie. Des observations ont aussi été rapportées à l’embouchure de la rivière Chaudière jusqu’en Beauce, dans la région de la Chaudière-Appalaches. Au nord du fleuve Saint-Laurent, l’espèce est présente à Gatineau, à Blainville, à l’île Perrot et, de là, jusqu’à Québec (arrondissement Sainte-Foy) en passant par Champlain. Malgré les observations des dernières années, sa situation est incertaine, car les sites qu’elle fréquente sont isolés et présentent de faibles superficies d’habitats propices à son maintien.

La salamandre à quatre orteils fréquente les marécages à sphaigne, les tourbières, les rives herbeuses des étangs et les forêts riches en mousses. Elle vit cachée dans la mousse, dans les troncs en décomposition, sous les pierres ou dans la litière humide. L’hiver, elle hiberne en milieux terrestres en s’enfouissant dans des crevasses et des trous, à l’abri du gel. Elle se retrouve alors en groupe ou avec d’autres espèces de salamandres. La reproduction et la ponte des œufs se déroulent en milieu terrestre, à l’automne et au printemps respectivement. Les œufs sont déposés dans la sphaigne, à proximité d’une mare ou d’un étang où les larves peuvent vivre jusqu’au moment de la métamorphose qui a lieu entre juin et septembre. Les jeunes salamandres retournent ensuite en forêt pour y compléter leur croissance. Au Québec, on a observé des déplacements de l’ordre de 72 m entre le milieu forestier, utilisé l’été et l’hiver, et le site de ponte, utilisé au printemps. Cette espèce se nourrit d’invertébrés tels les vers et les araignées. Les musaraignes et certaines couleuvres figurent parmi ses prédateurs.

Cette salamandre est sensible aux modifications du milieu causées, entre autres, par l'étalement urbain. D'ailleurs, la disparition de la salamandre à quatre orteils sur L'île Perrot à l'ouest de Montréal est vraisemblablement survenue suite aux développements urbains qui ont engendré la perte d'habitats. L'exploitation des tourbières dans la plaine du Saint-Laurent à des fins d'agriculture et de production de tourbe ou de canneberges serait également une menace imminente pour l'espèce au Québec. Les interventions forestières peuvent également avoir plusieurs impacts sur l’habitat de la salamandre à quatre orteils. L’ouverture du couvert forestier entraîne une diminution du taux d’humidité dans le sol et peut provoquer l’assèchement des petits étangs. Aussi, la compaction des sols par le passage de la machinerie perturbe les conditions de drainage du sol.

La présence de la salamandre à quatre orteils fait l'objet d'un suivi au Québec. Des informations sont disponibles auprès de l’Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec (AARQ) et auprès du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Des mesures de protection ont été proposées en 2008 pour la salamandre à quatre orteils. Des mesures ont également été proposées pour les salamandres de ruisseaux, dont la salamandre sombre des montagnes, la salamandre pourpre et la salamandre sombre du nord. Les mesures ont été convenues entre Faune Québec et Forêt Québec du ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Pour la salamandre à quatre orteils, ces mesures concernent les activités liées aux opérations forestières sur les terres publiques et consistent principalement à implanter une zone de protection autour de chaque point d’observation de l’espèce. Ces zones varient entre 150 et 345 m de rayon selon le type milieu où l’espèce a été observée. À l’intérieur de ces zones, aucune intervention forestière n’est permise. Par ailleurs, il est interdit de faire du drainage forestier dans un rayon de 500 m autour des zones de protection.

Documentation complémentaire :

Bonin, J. 1999. Status Report on the Four-toed Salamander Hemidactylium scutatum in Canada. Report submitted to the Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada. 20 p.

Chalmers, R.J. et C.F. Loftin. 2006. Wetland and microhabitat use by nesting Four-Toed Salamanders in Maine. Journal of Herpetology, 40 (4) : 478-485.

Desroches, J.-F. et D. Rodrigue. 2004. Amphibiens et reptiles du Québec et des Maritimes. Éditions Michel Quintin, Waterloo, Québec. 288 pages.

Desroches, J.-F. et D. Pouliot. 2005. La recherche de nids de la salamandre à quatre orteils (Hemidactylium scutatum), une méthode simple et efficace pour trouver cette espèce rare au Québec. Le Naturaliste canadien 1129 : 30-33.

Pouliot, D. et H. Bastien. 2008. Hemidactylium scutatum (Four-toed salamander), measured distance to nesting site. Herpetological Review. Sous presse.

Pouliot, D, J.-F. Desroches et D. Banville. 2007. Inventaire herpétologique de la région de la Capitale-Nationale en 2002. Le naturaliste canadien, 131 (1) : 34-40.

Protection des espèces menacées ou vulnérables en forêt publique – La salamandre à quatre orteils (Hemidactylium scutatum). (Format PDF, 338 Ko).

Salamandre à quatre orteils
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : août 2009
 

Portail du gouvernement du Québec