Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Bruant sauterelle

Ammodramus savannarum
Grasshopper sparrow

Fiche descriptive


Rang S : S2
Rang G : G5
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

Le bruant sauterelle est un oiseau brun d'une douzaine de centimètres. Il se distingue des autres bruants des champs par sa poitrine chamois et peu rayée. Son nom lui vient de l'un de ses chants, qui ressemble énormément à celui d'un insecte. Il est toutefois très difficile d'observer l'espèce, car en période de nidification, les adultes passent la majorité du temps au sol.

Ce passereau habite les champs abandonnés, les prairies de foin et les prés localisés souvent dans des stations sablonneuses, sèches et bien drainées, où il niche et s'alimente. Il serait plus fréquent dans les milieux sans arbre et dans lesquels il y a alternance de zones à herbe courte et à herbe longue. Il recherche donc comme habitat les terres agricoles pauvres, mais souvent au Canada, de telles terres finissent par être plantées ou reboisées en conifères, ce qui détruit ou modifie l'habitat après une dizaine d'années environ. Au Québec, le bruant sauterelle se reproduit très localement, dans le sud des basses-terres du Saint-Laurent longeant une portion de la rivière des Outaouais et, en Montérégie, près de Montréal. Il aurait cependant été signalé dans d'autres régions du Québec, jusqu'au Saguenay. Il hiverne dans le sud des États-Unis, au Mexique et en Amérique centrale.

Depuis 1965, les effectifs nord-américains de l'espèce auraient grandement fluctué, notamment dans le nord-est. Dans son aire de répartition, la perte d'habitats associée à la reprise forestière, à l'urbanisation, à la culture intensive, à la coupe hâtive du fourrage et à l'usage de pesticides lui seraient préjudiciables. Au Québec, les bruants sauterelles sont plus nombreux en Outaouais que dans la région de Montréal. Ceux de l'Outaouais colonisent d'ailleurs de nouveaux sites tandis que ceux de la grande région de Montréal sont plus propices à perdre des sites utilisés au profit de l'expansion urbaine et industrielle ainsi que par la modification des types de culture.

La présence du bruant sauterelle fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Documentation complémentaire :

GAUTHIER, J. et Y. AUBRY (sous la direction de). 1995. Les oiseaux nicheurs du Québec : Atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional. Association québécoise des groupes d'ornithologues, Société québécoise de protection des oiseaux, Service canadien de la faune, Environnement Canada, région du Québec, Montréal, xviii + 1295 p.

Site Internet (anglais): Relevés d'oiseaux nicheurs

Carte du Québec : GAUTHIER, J. et Y. AUBRY (sous la direction de). 1995. Les oiseaux nicheurs du Québec : Atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional. Association québécoise des groupes d'ornithologues, Société québécoise de protection des oiseaux, Service canadien de la faune, Environnement Canada, région du Québec, Montréal, xviii + 1295 p.

Carte de l'Amérique du Nord :

GAUTHIER, J. et Y. AUBRY (sous la direction de). 1995. Les oiseaux nicheurs du Québec : Atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional. Association québécoise des groupes d'ornithologues, Société québécoise de protection des oiseaux, Service canadien de la faune, Environnement Canada, région du Québec, Montréal, xviii + 1295 p.

VICKERY, P. D. 1996. Grasshopper Sparrow (Ammodramus savannarum). In The Birds of North America, No. 239 (A. Poole and F. Gill, Eds.) Philadelphia: The Academy of Natural Sciences; Washington, D.C.: The American Ornithologists' Union.

Bruant sauterelle
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2001-08-17
 

Portail du gouvernement du Québec