Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Baleine noire

Eubalaena glacialis
Black right whale

Fiche descriptive


Rang S : S1
Rang G : G1
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

La baleine noire, aussi connue sous le nom de baleine franche, est une baleine à fanons. Son corps est entièrement noir, à l'exception de quelques taches blanches sur le ventre et sur les callosités de la tête. En mer, on la reconnaît par son souffle double en forme de « V » qui peut atteindre une hauteur de 5 m. Elle se distingue de la majorité des autres baleines par l'absence d'une nageoire dorsale. La masse moyenne des adultes, qui peuvent atteindre près de 15 m, est de 55 000 kg.

Cette espèce fréquente principalement les eaux tempérées jusqu'aux régions subarctiques. Elle y vit généralement près des côtes et elle hiverne dans les eaux subtropicales. Aujourd'hui, la petite population de l'ouest de l'Atlantique Nord est évaluée à entre 250 et 300 individus. Les seules aires importantes dans les eaux canadiennes se situent au large du Nouveau-Brunswick, soit dans la baie de Fundy, et dans le voisinage du banc Brown, au large de la Nouvelle-Écosse. Quelques rares observations dispersées indiquent que l'espèce fréquente encore le golfe du Saint-Laurent et le large de Terre-Neuve.

Bien qu'autrefois très répandue dans toutes les mers froides, la baleine noire a été décimée par la chasse des siècles précédents dans l'ouest de l'Atlantique Nord. La perte et la dégradation d'habitats côtiers, la compétition avec d'autres espèces pour les ressources alimentaires, les prises accidentelles et les collisions des jeunes baleines avec des navires sont actuellement considérées comme des facteurs limitant le rétablissement de l'espèce. Le suivi de la population par photo-identification a d'ailleurs permis de constater que près de 35 % des baleines noires portent des cicatrices de blessures causées par des chocs ou des emmêlements dans des engins de pêche.

La présence de la baleine noire fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Deux plans de rétablissement ont été élaborés pour sauvegarder la baleine noire le long de la côte Atlantique. Celui des États-Unis est en œuvre depuis 1991; le plan de rétablissement du Canada, quant à lui, a été complété en septembre 2000, bien que la mise en œuvre de certaines actions a débuté un peu avant cette date.

Documentation complémentaire :

GASKIN, D. 1990. Rapport du statut de la baleine noire Eubalaena glacialis. Rapport soumis au Comité sur le statut des espèces menacées de disparition au Canada. 28 p.

PRESCOTT, J. et P. RICHARD. 1996. Mammifères du Québec et de l'Est du Canada. Guide nature Quintin, Waterloo. 399 p.

SYLVESTRE, J.-P. 1998. Guide des mammifères marins du Canada. Broquet, Québec. 330 p.

Site Internet : Baleines en direct

Cartes du Québec et de l'Amérique du Nord: PRESCOTT, J. et P. RICHARD. 1996. Mammifères du Québec et de l'Est du Canada. Guide nature Quintin, Waterloo. 399 p. et SYLVESTRE, J.-P. 1998. Guide des mammifères marins du Canada. Broquet, Québec. 330 p.

Baleine noire
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2007-02-06
 

Portail du gouvernement du Québec