Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Chauve-souris argentée

Lasionycteris noctivagans
Silver-haired bat

Fiche descriptive


Rang S : S3
Rang G : G5
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

La chauve-souris argentée compte parmi l'une des trois espèces de chauves-souris migratrices du Québec. Pesant entre 6 et 12 g, les adultes mâle et femelle sont de taille identique. Elle s'identifie par un pelage brun foncé ou noir dont l'extrémité des poils du dos est argentée. Pour les gens d'expérience, elle se distingue également par son vol lent, erratique et à basse altitude.

Cette chauve-souris est présente dans l'ensemble du nord des États-Unis et dans toutes les provinces canadiennes à l'exception de l'Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve. En été, les individus vivent généralement seuls. L'automne venu, ils se regroupent et migrent vers leurs refuges d'hiver aux États-Unis, dans la portion méridionale de leur aire de répartition. Ils hibernent dans les arbres creux contenant d'anciens trous de pics, sous l'écorce détachée des arbres, dans des mines désaffectées et parfois dans des cavernes.

Au Québec, la chauve-souris argentée occupe principalement les régions boisées où elle chasse en vol les insectes le long des lacs et au-dessus des étangs. Durant le jour, elle s'abrite dans un arbre, suspendue à une branche la tête en bas ou cachée dans une fissure de l'écorce. Elle arriverait dans nos régions vers la fin mai, donnerait naissance à ses petits en juin et juillet (habituellement deux) et émigrerait en août et septembre.

Bien que cette espèce soit l'une des plus faciles à identifier, elle n'a été rapportée que quelques fois. Des inventaires acoustiques effectués à la fin des années 1990 ont permis de l'identifier en Estrie, en Montérégie, dans les Laurentides, en Outaouais, en Abitibi-Témiscamingue, en Mauricie, dans le Nord-du-Québec et au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il n'existe cependant pas de données pouvant nous renseigner quant aux fluctuations de ses populations au Québec. Puisque l'espèce se nourrit d'insectes, il est possible de croire qu'elle subisse les contrecoups de la lutte contre les ravageurs forestiers, ingérant du fait même des doses d'insecticides tous les jours de sa période d'activité.

La présence de la chauve-souris argentée fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Documentation complémentaire :

BANFIELD, A.W.F. 1977. Les mammifères du Canada. Publié pour le Musée national des Sciences naturelles, Musées nationaux du Canada par Les presses de l'université Laval, deuxième édition. 406 p.

PRESCOTT, J. et P. RICHARD. 1996. Mammifères du Québec et de l'Est du Canada. Guide nature Quintin, Waterloo. 399 p.

VAN ZYLL DE JONG, C. G. 1985. Traité des mammifères du Canada, Tome 2. Les chauves-souris. Musée national des sciences naturelles, Ottawa. 215 p.

Carte du Québec : Banque de données sur les chiroptères du Québec. 2000. Société de la faune et des parcs du Québec. Direction du développement de la faune.

Carte de l'Amérique du Nord : HALL, E. R. 1981. The Mammals of North America. John Wiley and sons. 2nd edition. Volumes 1 and 2. 1181 p.

Chauve-souris argentée
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2001-08-17
 

Portail du gouvernement du Québec