Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Cougar

Puma concolor
Cougar

Fiche descriptive


Rang S : S1
Rang G : G5
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

Le cougar fait partie de la famille des Félidés. On l’appelle aussi lion de montagne, panthère ou puma. On le reconnaît à sa grande taille, à son pelage fauve uniforme et à sa grande queue. Le cougar adulte peut atteindre au-delà de 2,5 m, la queue mesurant entre 50 et 90 cm. Le cougar mâle adulte pèse entre 63 et 103 kg, tandis que la femelle est relativement plus petite (de 35 à 60 kg). Cet animal se distingue du lynx du Canada (Lynx canadensis) et du lynx roux (Lynx rufus) par sa longue queue équivalant au tiers de sa longueur totale. Son allure ressemble étrangement à celle du chat domestique, mais le couguar est de beaucoup plus grande taille.

Cette espèce se trouvait jadis dans presque toute l'Amérique du Nord, là où s'étendait le territoire occupé par les cerfs, sa source de nourriture principale. Il a cependant été victime de persécution sévère pendant près de deux siècles, sa fourrure étant prisée par les chasseurs et sa présence n'étant pas la bienvenue près du bétail. La sous-espèce de l'Est, Puma concolor cougar, qui occuperait aujourd'hui le sud-est du Canada (Ontario, Québec, Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse), avait apparemment disparu dès la seconde moitié du XIXe siècle, mais une faible population semble encore subsister dans une partie de son aire de répartition historique.

Au Québec, sa population n'a probablement jamais été abondante. Depuis 1955, quelques centaines d'observations ont été rapportées. La majorité d'entre elles sont postérieures à 1991, période à partir de laquelle les mentions de cougar pour la province ont été systématiquement recueillies par les gestionnaires de la faune. Les mentions proviennent toutes de la partie méridionale de la province au sud du 50e parallèle, principalement des régions de l'Abitibi-Témiscamingue, de l'Estrie et du Bas-Saint-Laurent. Une seule de ces mentions a été confirmée formellement (preuves vérifiables) en 1992 lorsqu'un individu présentant un danger a été abattu en Abitibi-Témiscamingue. Cependant, une analyse de l'ADN a démontré que l'individu provenait d'une espèce présente en Amérique du Sud. L'hypothèse d'un animal échappé d'un jardin zoologique ou gardé en captivité est la plus plausible. Les principaux facteurs limitatifs de la présence du cougar au Québec seraient sans doute liés aux diverses activités humaines de même qu'à la dispersion éparse des individus, qui auraient de la difficulté à se rencontrer lors de la période d'accouplement.

La présence du cougar fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Un système de collecte des observations (rapport d'observation) et d'analyse de leur qualité est en place dans chaque région du Québec (bureaux régionaux du Ministère). Si vous croyez avoir vu un cougar, il serait bon d'aviser dans les plus brefs délais le bureau de la Direction de l'aménagement de la faune du Ministère de votre région. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Documentation complémentaire :

TARDIF, J. 1997. Observation du couguar (Felis concolor) au Québec, de 1955 à 1995. Ministère de l'Environnement et de la Faune. Direction de la faune et des habitats. 84 p.

Site Internet : Espèces à risque en Ontario

Carte du Québec : TARDIF, J. 1997. Observation du couguar (Felis concolor) au Québec, de 1955 à 1995. Ministère de l'Environnement et de la Faune. Direction de la faune et des habitats. 84 p.

Carte de l'Amérique du Nord : CURRIER, M. J. P. 1983. Mountain Lion (Felis concolor). In Mammalian Species 200: 1-7.

Cougar
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2006-11-01
 

Portail du gouvernement du Québec