Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Rorqual commun

Balaenoptera physalus
Fin whale

Fiche descriptive


Rang S : S3
Rang G : G3G4
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

Le rorqual commun est une baleine à fanons. Atteignant une longueur de 17 à 20 m, cette baleine est la deuxième plus grande au monde après le rorqual bleu (Balaenoptera musculus). Son dos et ses côtés sont gris foncé, presque noirs, tandis que sa face ventrale ainsi que les dessous de sa nageoire caudale et de ses nageoires pectorales sont blancs. La nageoire dorsale, située aux deux tiers de la longueur du dos, est petite et visible lorsque le mammifère sort de l'eau.

Cette espèce est répartie mondialement dans les mers tempérées et polaires, tant dans l'Arctique que l'Antarctique. On la trouve dans les eaux canadiennes de l'Atlantique en été alors qu'elle s'alimente principalement du zooplancton et de poissons pélagiques (capelans, harengs) dans les régions côtières. Un petit groupe estive dans le golfe du Saint-Laurent, où près de 300 de ces individus ont été photo-identifiés par les scientifiques. Une cinquantaine d'individus passent quant à eux la période estivale dans l'estuaire du Saint-Laurent, non loin de Tadoussac; quelques dizaines de ces individus ont été photo-identifiés. Ce rorqual émigre vers les eaux plus chaudes pour hiverner, principalement le long des côtes américaines et parfois même jusqu'au golfe du Mexique.

En raison de sa grande taille, l'espèce a été une cible de choix pour l'industrie baleinière au XIXe siècle. Ainsi, la plupart des effectifs des populations de l'hémisphère septentrional ont été réduits à la suite de prélèvements. L'exploitation dans les eaux canadiennes et américaines a cessé en 1972. Depuis, les populations auraient augmenté et seraient en voie de se rétablir dans les eaux canadiennes. Cette baleine a presque toujours été rare dans les eaux canadiennes. Pour la population du golfe du Saint-Laurent, la plus récente estimation, soit 380 individus, date de 1995 et 1996. L'inventaire n'inclut cependant pas l'estuaire du Saint-Laurent. Plusieurs facteurs limitatifs demeurent, à savoir : la disponibilité de la ressource alimentaire, la prédation des jeunes, la maladie, la pollution chimique, l'exploration pétrolière et la concurrence avec les pêcheries commerciales pour la même ressource alimentaire.

La présence du rorqual commun fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Documentation complémentaire :

MEREDITH, G. et R. R. CAMPBELL. 1987. Rapport du statut du rorqual commun Balaenoptera physalus. Rapport soumis au Comité sur le statut des espèces menacées de disparition au Canada. 55 p.

PRESCOTT, J. et P. RICHARD. 1996. Mammifères du Québec et de l'Est du Canada. Guide nature Quintin, Waterloo. 399 p.

SYLVESTRE, J.-P. 1998. Guide des mammifères marins du Canada. Broquet, Québec. 330 p.

Site Internet : Baleines en direct

Carte du Québec : SYLVESTRE, J.-P. 1998. Guide des mammifères marins du Canada. Broquet, Québec. 330 p.

Carte de l’Amérique du Nord : PRESCOTT, J. et P. RICHARD. 1996. Mammifères du Québec et de l'Est du Canada. Guide nature Quintin, Waterloo. 399 p.

Rorqual commun
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2001-08-17
 

Portail du gouvernement du Québec