Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Tortue mouchetée

Emydoidea blandingii
Blanding's turtle

Fiche descriptive


Rang S : S1
Rang G : G4
Statut au Québec : menacée, octobre 2009

La tortue mouchetée est une assez grande tortue. Généralement noire, sa carapace est parsemée de petites mouchetures et de lignes jaunes plutôt discrètes. Elle est également très bombée et peut atteindre 25 cm de longueur. On distingue facilement cette espèce des autres tortues canadiennes par sa gorge et son menton jaune vif.

Au Québec, l'espèce n'a que très peu été rapportée. Sa répartition est restreinte principalement au secteur du parc de la Gatineau et de Bristol, dans la région de l'Outaouais. Quelques individus auraient été vus dans l'extrême sud-ouest de la province et sur l'île de Montréal. D'autres spécimens ont été observés, notamment près de Neuville dans la région de la Capitale-Nationale et, situation extraordinaire, près de Lebel-sur-Quévillon, dans la région du Nord-du-Québec. Nous ne savons pas si ces individus proviennent de populations locales isolées ou s'il s'agit de tortues relâchées à la suite d'une garde en captivité illégale.

La tortue mouchetée est surtout aquatique; elle fréquente les marécages, les étangs, les lacs peu profonds et les terrains inondés. On la trouve souvent dans des marais où la végétation aquatique et la matière organique (humus) abondent. Puisque ses yeux sont sur le dessus de la tête, elle peut facilement être confondue avec une grenouille verte (Lithobates clamitans) ou un ouaouaron (Lithobates catesbeianus) lorsque sa tête et son menton émergent de l'eau.

Deux principaux facteurs menacent cette espèce : la fragmentation et la perte d’habitats ainsi que la mortalité routière qui survient, entre autres, lorsque les femelles se déplacent vers leurs sites de ponte. À noter que la prédation exercée sur les œufs et les jeunes (de 1 à 9 ans) peut s'avérer très sévère par endroit et causer de la mortalité importante chez cette espèce longévive; elle atteint sa maturité sexuelle entre 13 et 16 ans. L'assèchement des étangs et des marais à des fins industrielles, agricoles ou domiciliaires et la construction de routes fragmente et restreint les sites disponibles à l'espèce.

La présence de la tortue mouchetée fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des informations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) et auprès de l'Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec (AARQ). Un rapport sur la situation a été publié en 2003 et un plan de rétablissement couvrant cinq espèces de tortues (dont la tortue mouchetée) a été produit en 2005. Sa mise en œuvre se poursuit annuellement.

Documentation complémentaire :

COSEPAC, 2005. Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la tortue mouchetée (Emydoidea blandingii) au Canada - Mise à jour. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. 47 pages.

DESROCHES, J.-F. et RODRIGUE, D. 2004. Amphibiens et reptiles du Québec et des maritimes. Éditions Michel Quintin, Waterloo, Québec. 288 pages.

Plan de rétablissement de cinq tortues pour les années 2005 à 2010 : la tortue des bois (Glyptemys insculpta), la tortue géographique (Graptemys geographica), la tortue mouchetée (Emydoidea blandingii), la tortue musquée (Sternotherus odoratus) et la tortue ponctuée (Clemmys guttata). (Format PDF, 152 Ko)

Rapport sur la situation de la tortue mouchetée (Emydoidea blandingii) au Québec. (Format PDF, 152 Ko)

Cliquez sur l'image pour obtenir la vidéo Tortue mouchetée
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : août 2010
 

Portail du gouvernement du Québec