Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Tortue musquée

Sternotherus odoratus
Common musk turtle

Fiche descriptive


Rang S : S1
Rang G : G5
Statut au Québec : menacée, octobre 2009

La tortue musquée est une petite tortue aquatique ayant une dossière ne dépassant pas 14 cm de longueur. Elle se distingue principalement par sa carapace relativement bombée et étroite, qui est brune avec quelques taches ou stries noires. Cette tortue possède deux rayures jaune pâle ou blanches de chaque côté de la tête qui peuvent disparaître chez les individus âgés. Chez le mâle, la queue est large et terminée par une écaille pointue. Cette tortue tire son nom de l’odeur musquée des sécrétions provenant de glandes situées entre la dossière et le plastron.

L'aire de répartition de cette espèce se limite à l'est de l'Amérique du Nord. Au Canada, elle n'est présente que dans le sud de l'Ontario et du Québec. La découverte de cette espèce au Québec est cependant très récente puisque la première mention, localisée à l’est de Gatineau dans la région de l’Outaouais, date de 1989. Récemment, l’espèce a été observée à trois autres endroits le long de la rivière Outaouais en amont de Gatineau, plus spécifiquement dans le secteur de Bristol et du lac Deschênes (élargissement de la rivière des Outaouais à Gatineau).

La tortue musquée est essentiellement aquatique et elle se trouve généralement dans l'eau peu profonde de rivières, d'étangs et de lacs avec des fonds vaseux. Pour s'exposer au soleil, elle peut parfois grimper sur des troncs d'arbres au bord de l'eau. Les mentions québécoises proviennent d’une région caractérisée par la présence de 120 à 140 jours sans gel par année. La tortue musquée est une espèce omnivore qui se nourrit principalement de poissons morts, d’escargots, de mulettes ainsi que d’insectes aquatiques et de matière végétale. L’accouplement a lieu soit au printemps ou à l’automne. À nos latitudes, la période de ponte se situe en mai et juin.

Au Québec, nos connaissances actuelles sur la tortue musquée demeurent limitées malgré les efforts de recherche effectués au cours des dernières années. La présence de la tortue musquée fait actuellement l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles auprès de l’Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec (AARQ) et auprès du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Par ailleurs, un rapport sur la situation de l’espèce est actuellement en préparation. Aussi, un plan de rétablissement portant sur cinq espèces de tortues retrouvées au Québec (dont la tortue musquée) a été publié en 2005.

Documentation complémentaire :

BELLEAU, P. 2008. Habitat selection, movement patterns, and demography of common musk turtles (Sternotherus odoratus) in southwestern Québec. Mémoire de maîtrise à l’Université McGill. Montréal. 71 pages.

COSEPAC. 2002. Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la tortue musquée (Sternotherus odoratus) au Canada. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada. Ottawa. 19 pages.

DESROCHES, J.-F. et RODRIGUE, D. 2004. Amphibiens et reptiles du Québec et des Maritimes. Éditions Michel Quintin, Waterloo, Québec. 288 pages.

DESROSIERS, A. et S. GIGUÈRE. 2008. Inventaire de la tortue musquée (Sternotherus odoratus) dans le tronçon Waltham-Gatineau de la rivière des Outaouais au printemps 2007. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Faune Québec et Environnement Canada, Service canadien de la faune, Région du Québec. 42 pages. (Format PDF, 3,48 Mo)

Plan de rétablissement de cinq tortues pour les années 2005 à 2010 : la tortue des bois (Glyptemys insculpta), la tortue géographique (Graptemys geographica), la tortue mouchetée (Emydoidea blandingii), la tortue musquée (Sternotherus odoratus) et la tortue ponctuée (Clemmys guttata). (Format PDF, 1,45 Mo)

Rapport sur la situation de la tortue musquée (Sternotherus odoratus) au Québec. (Format PDF, 681 Ko)

Tortue musquée
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : juin 2010
 

Portail du gouvernement du Québec