Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Dard de sable

Ammocrypta pellucida
Eastern sand darter

Fiche descriptive


Rang S : S2
Rang G : G3
Statut au Québec : menacé, octobre 2009

Le dard de sable est un petit poisson benthique appartenant à la famille des Percidés. Il est le seul représentant du genre Ammocrypta au Québec. Il est allongé et peu comprimé latéralement, sauf sur l'arrière. Sa longueur totale varie habituellement entre 46 et 71 mm et peut atteindre jusqu’à 84 mm. La longueur moyenne est de 64 mm. L'espèce possède deux nageoires dorsales séparées l’une de l’autre, dont la première est épineuse et la seconde à rayons mous. Le dard de sable possède un corps translucide dont la coloration est généralement assez pâle. Chez les adultes, le dos est jaunâtre et la partie inférieure des flancs ainsi que le ventre sont incolores ou blanc argenté. Sur les flancs, juste sous la ligne latérale, il porte une rangée de 10 à 14 petites taches vertes et rondes. Les jeunes sont blanc argenté; ils ne portent pas la coloration jaunâtre des adultes.

À l’échelle mondiale, le dard de sable n’est présent que dans l’est de l’Amérique du Nord. Sa répartition est discontinue et se compose de deux aires disjointes : une aire principale concentrée dans le nord-est des États-Unis et dans l’extrême sud de l’Ontario et une autre, beaucoup plus petite et isolée de la précédente, située au sud du Québec. Au Québec, l’espèce a été signalée dans le fleuve Saint-Laurent et dans certains tributaires situés entre le lac des Deux-Montagnes et Leclercville, en aval du lac Saint-Pierre.

Le dard de sable est un poisson sédentaire qui s'enfouit généralement dans le sable, ne laissant que ses yeux découverts. Ce comportement pourrait, entre autres, lui permettre de se cacher des prédateurs, diminuer les dépenses énergétiques associées à la nage dans un courant ou, encore, maintenir sa position sur un substrat homogène. Il fréquente donc presque exclusivement les cours d'eau, les rivières et les lacs lui offrant des fonds sablonneux, exposés à des courants suffisamment faibles pour maintenir le sable en place et suffisamment élevés pour prévenir l’envasement. Il préfère les eaux claires où la végétation aquatique est absente ou clairsemée. Dans l’ensemble de l’aire de répartition, la fraie a lieu entre les mois d’avril et août, lorsque la température de l'eau varie de 14,4 à 25,5ºC. Au Québec, la fraie pourrait débuter à la fin de juin. Un substrat bien oxygéné, composé de sable et non contaminé par la vase, est nécessaire à la fraie et à la survie des œufs. Le dard de sable s’alimente de larves d’insectes. Son régime alimentaire est presque exclusivement composé de larves de chironomides et, en proportion moindre, de larves de mouches noires et d’éphémères, de même que de petits crustacés.

L’état des populations de dard de sable au Québec n’est pas très bien connu, peu d’études ayant été réalisées à ce sujet. La disparition de certaines populations a peut-être déjà eu lieu à la suite de la dégradation de l’habitat. Cependant, l’absence de pêches depuis une quinzaine d’années dans plusieurs rivières où l’espèce a déjà été capturée ne permet pas d’en conclure ainsi. Les activités agricoles intensives et la détérioration des milieux aquatiques dans les régions du sud du Québec constituent des menaces importantes pour de nombreuses espèces de poissons. Le dard de sable n’y échappe pas et semble être principalement menacé par la pollution des eaux et les activités humaines susceptibles de perturber et dégrader son habitat. Les menaces connues et présumées touchant le dard de sable sont les obstacles au libre passage, l’altération du régime d’écoulement des eaux, la perte ou la destruction de la végétation riveraine, l’apport excessif de nutriments, l’envasement, la turbidité, les contaminants et les substances toxiques, la propagation d’espèces exotiques et de maladies et les captures accidentelles. Les vagues créées par le passage des bateaux et qui entraînent la dégradation des berges, phénomène nommé batillage, constituent une autre menace pour cette espèce.

En octobre 2009, le dard de sable a été désigné « espèce menacée » par le gouvernement du Québec, en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables. Depuis 2003, l’espèce est également protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) du gouvernement fédéral et l'unité « population du Québec » a été désignée « menacée ». La présence du dard de sable fait l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Un rapport sur la situation, publié en 2005, résume l'information connue sur l'espèce. Le plan de rétablissement 2007-2012 a été publié et sa mise en œuvre amorcée. Ce plan regroupe les stratégies et les objectifs retenus pour améliorer la situation du dard de sable dans son aire de répartition au Québec. Un plan d’action contenant les 19 mesures permettant l’atteinte des objectifs ciblés a été intégré au plan de rétablissement.

L’Équipe de rétablissement des cyprinidés et des petits percidés du Québec a été formée au cours de l’année 2006 et regroupe plus d’une dizaine de membres provenant des ministères provinciaux et fédéraux et de groupes environnementaux. La constitution de l’Équipe de rétablissement des cyprinidés et des petits percidés du Québec repose sur le fait que plusieurs espèces de petits poissons d’eau douce de la province ont été ou seront bientôt désignées en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables. Actuellement, le mandat de cette équipe est d’assurer le rétablissement du dard de sable, du fouille-roche gris, et du méné d’herbe.

Documentation complémentaire :

HOLM, E. et N. E. MANDRAK. 1994. Status report on the Eastern Sand Darter, Ammocrypta pellucida, in Canada. Report to the Committee on the Status of Endangered Wildlife in Canada (COSEWIC). Canadian Wildlife Service, Ottawa, Ontario. 15 pages.

SCOTT, W. B. et E. J. CROSSMAN. 1974. Poissons d'eau douce du Canada. Ministère de l'Environnement, Service des pêches et des sciences de la mer. Bulletin 184. 1 026 pages.

Plan de rétablissement du dard de sable (Ammocrypta pellucida) au Québec 2007-2012. (Format PDF, 264 Ko)

Rapport sur la situation du dard de sable (Ammocrypta pellucida) au Québec. (Format PDF,  27 Ko)

Dard de sable
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : août 2010
 

Portail du gouvernement du Québec