Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Paruline à ailes dorées

Vermivora chrysoptera
Golden-winged warbler

Fiche descriptive


Rang S : S3
Rang G : G4
Statut au Québec : susceptible d'être désigné espèce menacée ou vulnérable

La paruline à ailes dorées est un petit oiseau insectivore qui ne pèse qu’environ 9 g. Elle se distingue des nombreuses autres parulines par la présence d’une tache jaune qui est bien voyante sur l’aile et qui est à l’origine de son nom. Les deux sexes diffèrent peu. Ils ont les ailes grises et la poitrine blanche. Par contre, la bavette et le contour des yeux du mâle sont noirs et très visibles alors qu’ils sont gris chez la femelle.

La paruline à ailes dorées ne niche que dans la portion Est de l’Amérique du Nord. Elle est très peu présente au Canada, et n’est répertoriée que dans le sud du Québec, de l’Ontario et du Manitoba. Les données remontant aux années 1970 démontrent qu’au Québec, l’espèce nichait à deux endroits : au lac Philippe en Outaouais et à Philipsburg en Montérégie. Il semble que deux populations se soient installées autour de ces sites, formant deux aires de nidification bien distinctes. La paruline à ailes dorées utilise des sites où il y a peu d’arbres mais où les plantes herbacées et les grands buissons abondent. À l’automne, celle-ci repart vers l’Amérique centrale ou l’Amérique du Sud pour y passer la saison froide.

Au début du XIX siècle, la paruline à ailes dorées nichait dans les états américains qui sont à la limite sud de son aire de répartition actuelle. Tout au long de ce siècle, l’espèce a élargi son aire de répartition vers le nord. Elle a été signalée pour la première fois au Québec en 1957 à la réserve nationale de faune du Cap Tourmente. Les données récentes indiquent que les effectifs aux États-Unis ont diminué depuis quelques décennies et que cet oiseau est maintenant absent de plusieurs localités où il était historiquement commun. Depuis le début des années 1990, la population québécoise de paruline à ailes dorées n’a cessé de régresser.

Quelques facteurs affecteraient négativement cette espèce : la perte d’habitat d’hivernage, le parasitisme de ses nids par le vacher à tête brune (Molothrus ater) et la compétition pour certaines ressources avec la paruline à ailes bleues (Vermivora pinus). Depuis les bouleversements du milieu naturel induits par l’Homme au cours du XIXe siècle, les aires de reproduction de la paruline à ailes dorées et celles de la paruline à ailes bleues se seraient chevauchées. Ces deux espèces peuvent s’accoupler entre elles et produire des hybrides viables. Dans certaines zones des États-Unis où les deux espèces se côtoient, la proportion des hybrides allait jusqu’à 22 %. De plus, il semblerait que les hybrides préfèrent choisir une paruline à ailes bleues comme partenaire lorsque vient le moment de la reproduction, ce qui désavantage la paruline à ailes dorées.

La présence de la paruline à ailes dorées fait l'objet d'un suivi au Québec. Des observations sont disponibles au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Documentation complémentaire :

BANNON, P. 2002. Paruline à ailes dorées, QuébecOiseaux, Vol. 114, Hors série 2002, p. 73-75.

CONFER, J. L. 1992. Golden-winged warbler (Vermivora chrysoptera). In The Birds of North America, No. 20 (A. Poole and F. Gill, Eds.) Philadelphia: The Academy of Natural Sciences; Washington, D. C.: The American Ornithologists' Union.

GAUTHIER, J. et Y. AUBRY (sous la direction de). 1995. Les oiseaux nicheurs du Québec : Atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional. Association québécoise des groupes d'ornithologues, Société québécoise de protection des oiseaux, Service canadien de la faune, Environnement Canada, région du Québec, Montréal, xviii + 1295 p.

Carte du Québec: BANNON, P. 2002. Paruline à ailes dorées, QuébecOiseaux, Vol. 114, Hors série 2002, p. 73-75.

Carte de l’Amérique du Nord: CONFER, John L. 1992. Golden-winged Warbler. In The Birds of North America, No. 20 (A. Poole, P. Stettenheim, and F. Gill, Eds.) Philadelphia: The Academy of Natural Sciences; Washington, D. C: The American Ornithologists' Union.

Paruline à ailes dorées
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : 2003-04-14
 

Portail du gouvernement du Québec