Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

Rainette faux-grillon boréale

Pseudacris maculata
Boreal chorus frog

Fiche descriptive


Rang S : S2
Rang G : G5
Statut au Québec : susceptible d'être désignée espèce menacée ou vulnérable

La rainette faux-grillon boréale mesure au plus 3,9 cm de longueur. Sa peau lisse est verte, brune ou grisâtre, parfois rougeâtre. Une bande foncée part de son museau, traverse ses yeux et longe ses flancs jusqu’à ses pattes arrière. Cette rainette a aussi une bande blanche et contrastante le long de sa lèvre supérieure. Son dos présente trois rayures qui sont souvent interrompues. Contrairement à la rainette crucifère (Pseudacris crucifer), les ventouses de ses orteils sont très petites. Elle ressemble beaucoup à la rainette faux-grillon de l’Ouest (Pseudacris triseriata), mais ses pattes arrière sont proportionnellement plus courtes. Elle se déplace d’ailleurs par petits sauts plutôt que par grands bonds.

La rainette faux-grillon boréale se trouve au centre des États-Unis où son aire de répartition chevauche une partie de celle de la rainette faux-grillon de l'Ouest. Au Canada, elle est présente dans l'ensemble du nord de l'Ontario, sur la plus grande partie du territoire du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta, et jusqu'aux Territoires du Nord-Ouest le long de la vallée du Mackenzie. Au Québec, elle est l’anoure le plus rare. Les premières mentions de cette espèce datent du début des années 1990. Son aire de répartition se limite à l’extrémité sud de la baie James, plus précisément dans la région de la baie de Rupert. Des inventaires effectués en 2002-2003 dans ce secteur ont révélé la présence de la rainette faux-grillon boréale dans les baies de Cabbage Willow, de Boatswain et de Chiyask.

La rainette faux-grillon boréale vit dans les milieux ouverts tels que les prairies herbeuses et les saulaies arbustives de la plaine littorale, les marais et les tourbières. Sa reproduction débute en mai. La femelle peut pondre ses œufs dans les mares qui se forment dans les dépressions du sol, les étangs de faible profondeur, les fossés en bordure de route et les champs inondés. Elle fixe ses œufs à la végétation submergée et ceux-ci éclosent environ 14 jours après la ponte. La rainette faux-grillon boréale est tolérante au gel et, l’hiver venu, elle hiberne dans le sol et les crevasses, sous les morceaux de bois ou les touffes d’herbes. Elle se nourrit de petits insectes et d'autres invertébrés et elle est la proie de divers prédateurs tels que la couleuvre rayée.

La construction de barrages hydroélectriques pourrait affecter la rainette faux-grillon boréale en modifiant la salinité de l’eau dans ses étangs de ponte. Le milieu côtier où vit cette rainette est effectivement très plat et presque au niveau de la mer. Ses mares de ponte ont d’ailleurs une eau saumâtre, ce qui est plutôt inhabituel pour cette espèce qui pond en eau douce ailleurs dans son aire de répartition.

Les mentions d’observations de la rainette faux-grillon boréale sont cumulées depuis plusieurs années et font partie de l'information disponible dans l’Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec (AARQ) et au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Des secteurs occupés par cette rainette sont compris dans les réserves de biodiversité projetées de Ministikawatin, de Waskaganish et de la baie de Boatswain, dans la région de la baie James, assurant ainsi un certain niveau de protection à l’espèce.

Documentation complémentaire :

Desroches, J.-F. et D. Rodrigue. 2004. Amphibiens et reptiles du Québec et des Maritimes. Éditions Michel Quintin. Waterloo. 288 pages.

NatureServe Explorer: An online encyclopedia of life. 2009. [En ligne]

Ouellet, M., C. Fortin et M.-J. Grimard. 2009. Distribution and habitat use of the boreal chorus frog (Pseudacris maculata) at its extreme northeastern range limit. Herpetological conservation and Biology 4(2): 277-284.

Rainette faux-grillon boréale
 

 

Aire de répartition

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Carte du Québec
Québec


Carte de l'Amérique du Nord
Amérique du Nord

 


Dernière modification : septembre 2009
 

Portail du gouvernement du Québec