Fiches individuelles d'animaux importuns

Version imprimable

Écureuil roux
Tamiasciurus hudsonicus

Écureuil roux

L'écureuil roux a une longueur totale de 28 à 35 cm. Son pelage est roux l'hiver, brun olive et gris durant l'été. Il construit son nid de feuilles et de brindilles tapissées d'écorces effilochées, à une hauteur de 3 à 20 mètres du sol.

Écureuil gris
(Sciurus carolinensis)

Écureuil gris

C’est un petit rongeur dont la longueur totale est de 43 à 54 cm. Son pelage est gris ou noir et dans le sud-ouest du Québec, certains individus possèdent une fourrure de couleur blanche ou cannelle. Il construit son nid avec des feuilles et des petites branches, à une hauteur de 10 à 15 mètres du sol.

Dommages et indices

L'écureuil gris étant diurne, la responsabilité des dommages lui est facilement imputable et ce, par la simple observation. L'écureuil roux est actif surtout tôt le matin ou à la fin de l'après-midi (l'été), ou encore en milieu de journée (l'hiver).

 
Dommages
Indices

Érablière

Ils coupent et grugent les tubulures des érablières, s'enfuient avec les chalumeaux.

 On retrouve souvent des amas de cônes déchiquetés, de brindilles et d'écorces au pied des arbres. Des bandes d'écorce relevées peuvent aussi être une indication de leur présence.

Maisons,cabanons

Ils s'introduisent dans les greniers, les maisons, les cabanons et les cabanes d'oiseaux. Ils peuvent ronger les fils électriques et causer des incendies.

 

Fils électriques

Ils rongent et circulent sur les fils électriques, ce qui peut entraîner des courts-circuits.

 

Mangeoires d'oiseaux

Ils s'accaparent de la nourriture destinée aux oiseaux et détruisent parfois certaines mangeoires en les rongeant.

 

Jardins

Ils peuvent déterrer de grandes quantités de bulbes de plantes ornementales.

 

Arbres ornementaux

Ils rongent l'écorce et mangent les bourgeons.

 

Nids

Ils sont jugés inesthétiques dans les arbres ornementaux.

 

Rôle bénéfique

Les écureuils participent à la régénération de la forêt par le grand nombre de graines qu'ils enterrent à l'automne et qu'ils oublient de manger.

La fourrure de l'écureuil roux est aussi commercialisée mais elle a généralement peu de valeur. Celle de l'écureuil gris n'est pas commercialisée.

Enfin, bien des gens aiment les observer et les nourrir. Il peut être possible d'en garder en captivité (gris et roux) en consultant la réglementation provinciale à cet égard.

Particularités

L'écureuil est un rongeur extrêmement prolifique, entre autres, grâce à la diversité de son régime alimentaire. Il s'adapte facilement à toute nouvelle source de nourriture. Selon l'habitat qu'il occupe et la saison, il se nourrit de cônes de conifères, de glands, de graines, de noisettes, de bourgeons, de fleurs et de champignons. Au printemps, il mange les bourgeons gonflés de sève et arrache l'écorce pour lécher la sève qui s'en écoule, avec une prédilection pour l'érable. Il ne dédaigne pas non plus les insectes, les oeufs d'oiseaux, les oisillons, les souris et même les jeunes lapins.

L'habitat préféré de l'écureuil roux se situe dans les peuplements résineux ou mixtes alors que l'écureuil gris recherche plutôt les forêts mixtes ou feuillues.C'est un animal territorial qui défend agressivement son domaine vital. La superficie de ce dernier est inversement proportionnelle à la disponibilité de nourriture. Les deux espèces d'écureuils cachent de la nourriture en prévision de l'hiver, mais l'écureuil roux possède en général une ou quelques grosses caches tandis que l'écureuil gris procède de façon plus aléatoire. Il enterre ses provisions ici et là et, est capable de les détecter au moyen de son odorat, même sous 30 cm de neige.La femelle peut avoir une ou deux portées (avril et août), selon les conditions climatiques, la disponibilité en nourriture, etc. Les portées sont variables et comprennent de 1 à 9 petits (moyenne 2-3) chez l'écureuil gris et de 3 à 8 petits (moyenne 5-6) chez l'écureuil roux. On constate que l'écureuil gris établit souvent son nid en milieu urbain, ce qui multiplie les risques de déprédation.Selon la région, les populations peuvent subir des variations parfois importantes et typiques chez certains rongeurs, mais il ne semble pas qu'on puisse les qualifier de cycles puisque ces variations sont localisées géographiquement et sont imprévisibles. À l’automne, les jeunes se dispersent à la recherche d’un territoire.Les écureuils participent à la régénération de la forêt par le grand nombre de graines qu'ils enterrent à l'automne et qu'ils oublient de manger.La fourrure de l'écureuil roux est commercialisée à l'échelle internationale, mais elle a généralement peu de valeur. Celle de l'écureuil gris n'est pas commercialisée.Morsures :

Il peut arriver que les écureuils mordent les personnes qui leur offrent de la nourriture. Il est même arrivé que des écureuils gris attaquent des personnes sans raison apparente. La prudence est donc de rigueur.

Quoi faire?

MISE EN GARDE

Toute intervention effectuée à l’égard des animaux importuns doit être guidée par un souci premier de mise en valeur et de conservation des ressources. Les méthodes visant à éliminer les individus indésirables devraient toujours être considérées dans la perspective des récoltes légales, que ce soit par la chasse ou le piégeage selon les différentes espèces, de même qu’en fonction de l’usage à une fin quelconque du spécimen (fourrure, consommation, etc.)

Méthodes préventives

Dommage dans les érablières

Plusieurs moyens et produits ont été proposés pour réduire les dommages faits aux érablières. Leur efficacité n'a cependant pas été prouvée scientifiquement. Les avis quant aux motivations de l'écureuil à causer des dommages sont très partagés. De même, les explications relatives au comportement importun de l'écureuil sont variées:

  • Tendance naturelle à ronger.
  • Attirance aux dépôts salés présents dans la tubulure après le nettoyage de celle-ci avec une solution à base de chlore.
  • Attirance pour la sève, au printemps, dans les tubulures.
  • Comportement chapardeur des jeunes (vol des chalumeaux).

Les dommages varient considérablement d'une année à l'autre, de même qu'à l'intérieur d'une même année. Au cours d'une année, les dommages les plus importants ont lieu pendant l'élevage des jeunes nés au printemps et leur dispersion subséquente (fin été, automne) de même qu'au printemps lorsque la sève circule dans les tubulures.Une approche intégrée qui utilise plusieurs méthodes différentes pour minimiser les dommages pourrait consister à :

  • Réduire la présence de bosquets de conifères, qui constituent des abris de choix pour l'écureuil, lorsque les dommages sont sévères ou dans les secteurs où les dommages sont intenses.
  • Utiliser des tubulures amovibles qui permettent de les retirer après la saison des sucres (petites érablières).
  • Réduire ou éliminer les produits de nettoyage à base de chlore ou rincer parfaitement la tubulure après leur utilisation.
  • Installer des trappes à rat sur les arbres, dans les petites érablières ou dans les secteurs sévèrement touchés.
  • Utiliser des chutes de tubulures recouvertes d'une gaine métallique

Il semble que l'écureuil soit porté à couper le tuyau au niveau du chalumeau pour s'enfuir et cacher ce dernier. La compagnie IPL a donc développé un type de gaine empêchant l'écureuil de gruger cette partie de la tubulure. Selon la compagnie, les dommages aux autres parties de la tubulure sont minimes.

Effectuer le nettoyage de la tubulure au moyen de Tube-O-Net (Les Produits Agro B inc.) :

  • Ce produit de nettoyage de la tubulure, offert sur le marché depuis près de 10 ans, n'est pas à base d'hypochlorite de sodium comme la majorité des produits et ne laisse pas de dépôts salés qui attirent les écureuils. Plusieurs producteurs disent avoir obtenu du succès avec ce produit. Son efficacité n'a toutefois pas été testée scientifiquement.  
  • N'utiliser le matériel que pendant le temps des sucres. Une fois les sucres terminés, mettre tout le matériel à l'abri. Le temps d'exposition étant ainsi réduit, les dommages le seront aussi. Ce moyen suggéré repose sur le fait qu'il n'y a pas vraiment de solution miracle. Cette solution est réaliste pour les petites exploitations.

Introduction dans les maisons, cabanons, etc.

Fermer toutes les ouvertures avec du grillage métallique fort d'une maille de 1 cm ou moins. Avant de fermer les issues, on doit veiller à faire sortir tous les écureuils, par exemple au moyen de boules à mites, de lumière, de pièges ou d’un chat sinon leurs tentatives pour sortir causeront des dégâts importants. Tailler les arbres situés à proximité des bâtiments de façon à conserver une distance de plus de 3 mètres de ceux-ci, afin d'empêcher les écureuils de les atteindre.

Fils électriques

Installer des tuyaux de plastique de 60 cm de long et de 5 à 7 cm de diamètre autour des fils. Le tuyau doit être mobile de façon à tourner autour du fil et faire chuter l'écureuil. Il peut être fendu sur sa longueur pour faciliter son installation.

Mangeoires

Suspendre les mangeoires d'oiseaux à l'aide d'un long fil métallique et à diamètre très réduit. On peut aussi installer un cône inversé, que ce soit au-dessus de la mangeoire lorsqu'elle est suspendue ou sur le poteau lorsque la mangeoire est ancrée dans le sol. Ce cône doit être mobile afin de ne pas laisser de prise à l'animal. La mangeoire doit être installée à au moins 1 mètre et demi du sol et à 3 mètres de tout endroit d’où l’écureuil pourrait s’élancer directement sur la mangeoire; branche d’arbre, rampe de galerie, cabanon, toit, etc. On peut également se procurer des mangeoires dites anti-écureuils. Certaines résistent à ces rongeurs aux dents acérées et ne sont pas rongées. Elles doivent également être situées de façon à ce qu’aucun écureuil ne puisse l’atteindre. Certaines de ces mangeoires seront déjouées par les écureuils qui réussiront à se suspendre de façon à se procurer les graines même la tête en bas. Celles en métal et à balancier sont efficaces mais elles ont le désavantage que le balancier, qui permet l’accès aux graines, se règle au poids du visiteur et peut, par conséquent éloigner vos oiseaux préférés de taille moyenne qui se présentent seul ou en groupe.Une autre façon d'éloigner les écureuils des mangeoires consisterait à mélanger un produit à base de capsaicine (poivre de cayenne) aux graines. Les oiseaux n'y étant pas du tout sensibles, contrairement aux écureuils et plusieurs autres mammifères, cette solution pourrait s'avérer très intéressante.

Bulbes de fleurs

On peut installer un grillage métallique (à poulailler) au-dessus des bulbes à la surface du sol. Vous pouvez utiliser ce grillage pour vous confectionner un panier avec des côtés de d’environ 10 cm de hauteur. Prenez- soin de le placer à l’envers au-dessus des bulbes avant de les recouvrir de terre. Les écureuils ne pourront ainsi les atteindre ni par les côtés ni par le bas. Un plus petit panier fait d’un treillis, comme l’on peut se procurer pour certains contenants de fruits, petites tomates de jardins etc., peut aussi être utilisé pour les plus petits bulbes. Une petite cage fait de grillage placé dans une fosse de 30 cm de profondeurs est aussi efficace. Les grillages ne nuisent pas aux bulbes. Les jeunes pousses croissent tout simplement à travers le grillage. Après la plantation des bulbes, on peut étendre un paillis composé de matière piquante et irritante comme des aiguilles de pin séchées ou des rameaux d’épinette. Cela peut avoir un effet dissuasif sur les écureuils qui désireraient creuser autour de vos bulbes.On peut également prévenir les dégâts en plantant des bulbes qu’ils ne recherchent pas comme les narcisses, les fritillaires et les jacinthes, les bulbes de bulbocode, de chionodoxa, de colchique, d’éranthis, de muscari, de nivéole, d’ornithogale, de perce-neige ou de scille. On rapporte qu’ils ne s’attaquent pas aux bulbes de Crocus tommasinianus et ses cultivars. Ils peuvent parfois s’en prendre aux bulbes d’ails ornementaux. On peut également planter du géranium ou des plants d’ail et d’oignon, des herbes aromatiques comme la menthe, le thym, la sarriette, la lavande et le romarin, planter des plantes à feuillage odorant. On peut étendre des cheveux humains, des poils d’animaux (chiens ou chats). Leurs odeurs ainsi que celui du marc de café ou de savons désodorisants peuvent les déjouer. On peut plonger les bulbes dans un répulsif avant de les planter. On peut également tremper les bulbes dans une solution de paraffine (soit une solution une cuillerée à table de paraffine par 600 millilitres d’eau). On laisse les bulbes pendant 30 minutes dans cette solution avant de les planter. La paraffine empêche les rongeurs de détecter l’odeur des bulbes.Certains préconisent la plantation d’un noisetier, Corylus americana ‘Grimo’. Les écureuils se régalent de ses fruits et délaissent les bulbes.L'usage d'un répulsif sur les bulbes et les fleurs peut permettre de diminuer les dommages.On peut également répandre à la surface du sol du poivre de Cayenne ou un engrais naturel composé de fumier séché et granulé de poule pondeuse.

Arbres ornementaux (écorce et bourgeons, construction de nids inesthétiques)

Exclusion

Lorsque les arbres sont isolés, on peut encercler le tronc avec un collet de métal de 60 cm de largeur et installé à une hauteur de 1,8 m du sol, pour empêcher l'animal de ronger l'écorce et d'y grimper pour construire son nid. Le collet peut tenir en place avec de la broche dont les deux extrémités sont reliées par un ressort. Ceci permet à l'arbre de croître en diamètre. Cette mesure n'est pas efficace si les arbres sont rapprochés, l'animal se déplaçant de branches en branches (distance minimale de 3 m entre les branches).

Répulsif

L'usage d'un répulsif sur les arbustes et les arbres, et même les clôtures, les meubles d'extérieur, etc. peut permettre de diminuer les dommages.

L'usage d'un répulsif liquide sur les plantes ou les bulbes même les clôtures, les meubles d'extérieur ou de sachets de répulsifs suspendus sur les arbustes et les arbres peut permettre de diminuer les dommages. Les répulsifs ont une durée de vie limitée. Ceux qui altèrent le goût peuvent être jugés parfois plus efficaces. On peut se procurer ces différents répulsifs dans les centres de jardinage, dans les commerces d’extermination et dans les quincailleries.

Méthodes préventives

Capture et relocalisation

Il est fortement déconseillé de relocaliser les petits mammifères loin de leur lieu de capture. Chaque déplacement comporte un risque d’introduire de nouvelles maladies ou de nouveaux parasites dans la région. De plus, on devrait éviter de déplacer des écureuils gris sur de grandes distances afin de ne pas favoriser une augmentation « artificielle » de l'aire de distribution. Les écureuils gris et noirs ont vu leur aire de répartition s’étendre du sud vers le nord et d’ouest en est. Des personnes bien intentionnées, mais inconscientes des effets du geste qu’elles posaient, ont contribué bien involontairement à l’expansion de cette espèce en déplaçant ces animaux dans d'autres milieux. Cela a entraîné des problèmes de compétition avec des espèces locales comme l’écureuil roux qui disparaît de son milieu naturel par un manque de nourriture malgré qu’il soit plus agressif. On signale également que des animaux déplacés à l’automne perdent leur logis et leur réserve alimentaire et éprouvent ainsi des difficultés à passer l’hiver. Ils peuvent mourir d’inanition et de froid durant l’automne et l’hiver. Déplacés au printemps, les nouveaux-nés sont laissés à eux-mêmes et pourraient mourir lentement, ce qui ne serait pas une façon jugée humanitaire de régler la situation. Certains animaux jugés agressifs pourraient s'attaquer à des personnes.

Si les méthodes d’exclusion n’ont pas été exécutées avant la capture de l’animal, ce n’est qu’une question de temps pour qu’un autre animal ne vienne prendre la place de l’animal déplacé. Si tout a été expérimenté et que le tout n’a donné aucun résultat, la capture peut être envisagée. Les écureuils peuvent être attrapés avec une grande variété de cages. La localisation idéale de la cage à écureuil se situe sur une plate-forme aménagée sur le tronc de l'arbre ou, encore, directement sur une branche. Les cages à capture vivante doivent impérativement être vérifiées chaque jour.

Appât

Tranches de pommes ou d'oranges, noix écalées et beurre d'arachide, guimauves.

On devrait éviter de déplacer des écureuils gris sur de grandes distances afin de ne pas favoriser une augmentation « artificielle » de l'aire de distribution.

Prélèvement au moyen de pièges mortels

Les écureuils peuvent facilement être capturés avec les pièges Ouell 310 et 411-180. Les pièges en X nº 110 et nº 120 sont aussi recommandés.

Prélèvement au moyen d'armes à feu

Le prélèvement d'individus pour réduire les dommages est peu efficace même s'il est répété périodiquement, en raison du taux de fécondité élevé de l'écureuil et de l'occupation presque immédiate d'un domaine vital laissé vacant. On peut abattre les écureuils assez facilement avec une carabine de calibre .22, un fusil ou encore une carabine à air comprimé (moins bruyant et moins dangereux).

Pour en savoir plus

Dernière modification : février 2020